29 juin 2016

Crème glacée Snickers

En France, on aime bien (beaucoup) compliquer des choses qui auraient pu être simples, comme par exemple l'accord des participes, les formules de politesse à la fin des lettres, les nombres après 69 (qui, mais qui s'est dit un jour que c'était une bonne idée de dire quatre-vingt-dix plutôt que nonante ?), et surtout, les taux de TVA. Dans l'ensemble, c'est déjà assez décousu, mais quand on examine de près les taux appliqués au CHOCOLAT, on se dit que Kafka peut aller se rhabiller avec son Procès.

Le chocolat donc. Vendu noir, il est considéré comme un produit de première nécessité et se voit donc appliquer une TVA réduite de 5,5%. Blanc ou au lait, en revanche (y compris au lait végétal), on passe apparemment dans le superflu et le luxe (quid du gars qui n'aime simplement pas le chocolat noir ?) puisque le taux monte à 20% (taux normal). A moins qu'il ne soit 'de couverture', destiné à être fondu et pas mangé directement, il sera alors taxé à 5,5%. 

Mais attention, c'est là que ça se complique, si ledit chocolat est noir mais fourré, il passe à 20%. En revanche, en format 'bouchée', quelle que soit sa couleur, on repasse à 5,5%. Y compris les orangettes, ces écorces confites recouvertes de chocolat (noir !) dont la longueur laisse penser qu'il faut bien deux bouchées pour en venir à bout. Et vous mélangez deux couleurs de chocolat dans une même friandise, comme un oeuf de Pâques hop, on est de nouveau à 20%. 

Voilà. Après on s'étonne que les Français soient les plus gros consommateurs d'anti-dépresseurs en Europe. 

Sinon, question chocolat, pré-véganisme, j'aimais beaucoup les Snickers. Une petite bombe calorique, un concentré de sucre, de gras et de substances plus ou moins définissables, comme cette mystérieuse pâte beige et élastique constituant la base de la chose. Après, il y a eu les barres glacées Snickers, tout aussi délectables, avec toujours les cacahuètes croquantes enrobées de caramel mou... 

Si elles vous manquent aussi, voilà une recette qui vous remplira d'allégresse. Pas de barres ici, parce que c'est juste méga casse-pieds à faire, et que finalement, une fois dans la bouche, du moment qu'on a ce fameux mélange de glace caramel, chocolat, cacahuètes et caramel mou, l'effet est quasiment le même. Sinon vous pouvez juste faire la glace caramel, et l'arroser de chocolat noir fondu (combien, le taux de TVA ? Que je vois si il y en a qui suivent...), c'est pas désagréable non plus. 




** Crème glacée caramel-chocolat

25 cl de lait de coco
220 g de tofu soyeux
30 g de sucre blond
20 g de sucre complet
4 cl de sirop de dates
1 grosse pincée de sel
vanille

pépites de chocolat (pas trop fort en cacao pour reproduire le goût des Snickers, ou sinon du chocolat au lait végétal)

Mixer tous les ingrédients jusqu'à obtenir une texture très lisse, puis réfrigérer plusieurs heures avant de faire prendre en sorbetière.

Si vous utilisez une sorbetière produisant du froid, ce que je recommande chaudement (froidement ?), pas grand-chose d'autre à faire que de mettre la turbine en marche et de verser le mélange.

Si vous utilisez ce genre de sorbetière totalement merdique plus basique et que vous ne maîtrisez pas encore très bien la bête, allez donc lire ces quelques conseils qui vous permettront peut-être d'éviter de récupérer votre glace au burin et au marteau.

Une fois la glace prise, ajouter les pépites de chocolat, laisser tourner encore une minute pour les répartir puis congeler. 


** Sauce caramel 
(500 Vegan Recipes) 

6 cl de sirop de maïs, blé ou riz
100 g de sucre blond
1 c. à soupe d'eau
1 c. à café de margarine végétale
8 cl de lait de coco
1/2 c. à café de fécule (maïs...)
1 pincée de sel
vanille

Faire chauffer le sirop de maïs, le sucre et l'eau dans une casserole. Porter à ébullition et faire caraméliser en faisant attention de ne pas laisser brûler.

Pendant ce temps, mélanger le lait de coco avec la fécule. Ajouter la margarine au caramel puis le mélange lait-fécule au caramel (attention aux projections, c'est très chaud !)et faire cuire encore quelques minutes. Ôter du feu, ajouter la vanille et laisser refroidi un peu, puis verser dans un récipient en verre avec un couvercle. Laisser refroidir complètement et stocker au frigo (se garde un certain temps).

Si vous souhaitez liquéfier un peu le caramel au moment de l'utiliser, passez le récipient quelques instants au micro-ondes à pleine puissance.

Pour servir, la glace, du caramel par-dessus, et des cacahuètes (je les préfère salées mais à vous de voir). Vous pouvez aussi les intégrer à la glace comme les pépites de chocolat, mais elles vont perdre leur croquant.

1 commentaire:

  1. Pour l'instant, je n'ai testé dans ma cuisine que la nice cream à la banane ! J'ai hâte de voir ce que ça donne avec du tofu ! Merci pour cette recette!

    xxx

    Irène

    RépondreSupprimer